au_plus_male_tumblr_balibulle

 


L’autre jour était un mauvais jour. Petites contrariétés, tralalala, khra khra khra, j’étais énervée et pressée et rien ne se faisait.
Il faisait chaud, je transpirais, je maudissais mais j’ai fait un détour pour acheter un cheese chez playlist (c’est un truc relativement nouveau, entre pino et le cottage, dans une petite rue perpendiculaire.)

J’ai commandé, j’ai espéré que ce soit bon, et à côté de moi y avait une fille qui attendait aussi. Elle avait une allure assez différente de ce qu’on voit habituellement dans nos rues, très relax, très simple,un t-shirt fin , pantalon souple à la cheville , et des mocassins marrons. Un truc cool et  élégant se dégageait d’elle. Une belle gueule aussi, sans fioritures, qui ramenait à l’essentiel.

C’est rien, mais ça m’a apaisé. J’avais très envie de lui dire « j’aime beaucoup comment vous êtes habillée », mais j’ai pas osé. Je suis juste restée là à la regarder, et comme j’ai su dès que j’ l’ai vu que j’aurais envie de parler d’elle ici, j’ai eu envie de la prendre en photo.
Mais juste à la sauvette ;)
Voir de la beauté à l’état pur, c’est comme une séance de méditation, ça fait que le moche autour semble s’être envolé.
L’effet ne dure pas bien longtemps, mais l’image reste.
Ces dernier mois j’ai eu ça, à quelques autres reprises:
-Un matin, très tôt, en marchant j’ai vu un éboueur assis sur un  trottoir, téléphone à l’oreille et grand grand grand sourire à la bouche et aux yeux. Un éclat comme ça, ça peut être qu’amoureux j’ me dis. Alors j’ me suis imaginée qu’à l’autre bout du fil, y avait sa chérie, assise sur son lit, qui ne peut lui parler que le matin, parce que c’est sûrement plus facile pour elle. Que ça devait être le début de leur rencontre (ouais après on sourit moins, on gémit, on tire la tronche et on se parle pas si tôt).
Bref, ce visage radieux, de bon matin, ça donne envie de sourire aussi.
-Un matin aussi, en voiture, près du travail, j’ai vu un beau garçon qui faisait son footing. Nos regards se sont croisés, et le lendemain, pareil.
J’ai décidé sur la seconde, de garder cette horaire fixe, de le voir tous les jours, et de vivre une grande et belle histoire d’amour avec lui.
Evidemment, la scène ne s’est jamais reproduite.
-Une aprèm’, en traversant  les deux placettes de Hydra, coup de coeur visuel sur un type à barbe et pantalon kaki. Le plus joli garçon du monde à ce moment-là. J’ai eu envie de lui dire « hey », mais ça ne se fait pas dans nos sociétés modernisées de gens comme il le faut.
En continuant à marcher, j’ai eu envie de me retourner, de le rattraper, de m’agripper à lui, et de lui voler son kaki certains matins. Mais je me suis dit qu’un jour je le reverrai dans un endroit bien comme il le faut.
Puis j’ai croisé du beau bougainvilliers et j’ai plongé dedans.
Je finis ce récit de psychopathe par un cadeau : Les cheeseburgers cités plus haut sont un peu chers ( 350 dinars) mais  très bons, c’était aussi la surprise de ma journée!
Venez, on parle de cheese, c’est ma passion dans la vie.
Je n’ai jamais accroché à ceux de Benburger. Je trouve que ceux de Pepper ne sont plus aussi bons qu’avant ( l’acceuil à hydra est un chuia snob parfois, mais leur nouveau resto à Dely Brahim est sympa!).
C’est dommage que la baraque à cheese du bois des cars ait fermé, militons pour sa ré-ouverture!
On m’a susurré que ceux de MyBurger et du Pergola ( tous deux à said hamdine) sont bons aussi, mais je connais pas encore.
J’ai mangé de super mini-cheese au Relais de paris ( el biar), mais j’ose pas le dire parce que je me rends compte que cette liste est trop papichouille.
Sur ce, si vous avez de bonnes adresses, n’hésitez pas ( c’était le but réel de post).
On se ketchup!
Mamzelle Namous
(d’autres jolies vues ici et )